Responsable : Brigitte Flammen

En introduction à l’ensemble de nos programmes à Madagascar, il faut dire que la situation économique des Malgaches est devenue bien difficile. Le coût de la vie a énormément augmenté. Plus de 30% d’inflation et beaucoup de désespoir pour la population tant à la ville qu’à la campagne. La situation sanitaire est très préoccupante, un enfant sur deux est atteint de tuberculose et les cas de malnutrition sévère sont nombreux. Nos partenaires sur le terrain travaillent dans des conditions difficiles, mais avec beaucoup de courage et d’énergie.

Le CMSNA: le Centre Médico-social et Nutritionnel d’Anosimasina

Partenaire ASERN Association des organisations pour l’Education et la Récupération Nutritionnelle, Dr Joro, médecin chef

L’inflation a dans toute l’île des conséquences immédiates sur l’alimentation de tous, mais surtout celle des enfants. Les mamans qui réduisent considérablement l’alimentation de leurs enfants ne pensent pas aux conséquences dramatiques pour les plus petits. Nous avons pu constater dans ce programme nombre d’enfants malnutris et parfois cette malnutrition était aiguë. Le travail du CMSNA est alors d’accueillir les enfants pour une action immédiate de renutrition. Deux repas par jour sont pris dans le centre sous la surveillance d’une puéricultrice. Une fois l’enfant stabilisé au bout de 2 mois suivant les cas, la maman reçoit une fois par semaine de la farine enrichie. Les mamans participent aussi à une campagne d’information par le personnel du centre autour des besoins alimentaires, du planning familial etc…. 140 enfants scolarisés reçoivent un repas à midi, souvent le seul de la journée et peuvent aller à l’école sans avoir le ventre vide.

Les enfants de FIANARANTSOA

Partenaires : Congrégation de sœurs des Filles de la Charité

Terre des Hommes Alsace soutient, avec l’aide des sœurs des Filles de la Charité, une cantine qui fonctionne tous les jours sauf le dimanche et accueille 180 enfants. 70 enfants handicapés mentaux sont pris en charge chaque jour afin de les rendre « plus humains » selon la parole des sœurs. Nous soutenons aussi des jeunes filles adolescentes et issues de milieux très pauvres pour ne pas dire misérables à l’apprentissage de couture, cuisine qui leur donnera la possibilité de trouver un travail à l’issue de cette formation.

L’Hôpital Pédiatrique de FIANARANTSOA

Partenaires: Dr Joro, médecin chef

Lors de notre visite dans le sud de l’île nous nous sommes rendues à l’hôpital pédiatrique de Fianarantsoa et nous avons pu constater l’effet désastreux de la malnutrition sur les enfants de cette province. La confrontation avec la souffrance des enfants est terrible. Les familles qui arrivent avec les enfants (souvent trop tard) et qui n’ont pas un peu d’argent sont obligées de rester, im-puissantes, au chevet de leur petit, car il n’y a pas de médicaments à l’hôpital, il n’y a pas non plus de nourriture. Il faut se rendre à la pharmacie centrale pour acheter les médicaments et sans argent pas de soins ni de médicaments. C’est depuis la fin 2005 que nous avons pris en charge les enfants pauvres qui arrivent dans cet hôpital.