17H Eglise St Léger à Rixheim

Direction musicale Marc Ullrich

L’Octuor de Cuivres d’Alsace est né de la rencontre de trompettistes et de trombonistes, tous solistes au sein de diverses formations symphoniques (Strasbourg, Bâle, Francfort et Fribourg en Brisgau).

L’octuor de cuivres - quatre trompettes et quatre trombones - est une formation musicale ayant traversé toutes les époques. Elle trouve ses racines à la Renaissance, à Venise, avec des compositeurs tels que Gabrieli et Guami, et comme ancêtres les cornets à bouquin et les sacqueboutes, jouant à plusieurs chœurs.             Du temps de Bach et à l’époque des Classiques, les ensembles de cuivres furent sollicités au sein des œuvres sacrées, en accompagnement et en soutien des chœurs, ainsi que pour l’exécution des chorals.             Si Stravinsky, Bartok et Varèse en ont enrichi le répertoire contemporain des cuivres d’œuvres  puissantes et pour la plupart très virtuoses, il ne faut pas oublier les grands romantiques tels que Berlioz, Strauss et Wagner qui, grâce aux formations d’alors, ont su créer des palettes sonores aux couleurs incroyablement profondes et variées.             Le désir artistique de L’Octuor de Cuivres d’Alsace est de faire entendre les musiques de toutes ces époques, le fil rouge étant une interprétation aussi rigoureuse et fidèle que possible d’un répertoire original pour une formation qui n’a que très peu changé au fil des temps.

Au programme de l’Octuor de Cuivres d’Alsace, des œuvres de Gabrieli, Guami, Beethoven, Dvorak, Grieg, Strauss.